ASTUCES GREEN,  LE BLOG

Faites votre savon vous-même avec la Saponification à froid

Hello, 

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment vous lancer dans la saponification à froid.

Je suis loin d’être une experte et c’est d’ailleurs pour cette raison que je ne donne pas d’ateliers de saponification à froid dans le cadre de mon activité d’animatrice d’ateliers cosmétique ! 

J’ai pour ma part, deja participé à plusieurs ateliers de saponification à froid (environ 4 heures) et j’en fais de temps en temps chez moi pour parfaire ma technique.

Je vous mets une photo de mes premiers savons miel, tournesol, coco.

Commençons par une définition !

La saponification est une réaction chimique obtenue entre un corps gras et de la soude caustique. Bien que la soude soit caustique et abrasive, il n’y a aucun risque à utiliser un savon saponifié à froid : la soude va être consommée avec les huiles lors de la réaction chimique et pendant le processus de cure. La saponification a froid est la meilleure manière de garder les propriétés des huiles utilisées. Elles seront préservées dans votre savon.

 

Il existe deux types de savons artisanaux : 

  • Ceux réalisés avec de la soude (hydroxyde de sodium)           -> on obtient un savon dur.
  • Ceux réalisés avec de la potasse (hydroxyde de potassium)  -> on obtient un savon liquide.

 

La quantité de soude varie toujours selon le corps gras choisit. Il faut toujours vérifier sa recette sur un calculateur comme Mendrulandia (mon préféré) ou Soapcalc.

Vous pouvez acheter la soude sous forme de billes que vous devrez dissoudre dans l’eau ou bien de la lessive de soude toute prête. Vous trouverez la soude sous ses deux formes en magasin de bricolage.

Attention la soude caustique n’a rien a voir avec le bicarbonate de soude, cristaux de soude etc. 

Je ne rentrerai pas dans les détails trop chimiques afin de vous apporter un contenu plus digeste et agréable. Si toutefois, vous souhaitez aller plus loin dans le processus, je vous conseille de vous former en atelier avec un professionnel. Il y a également l‘article d’Aline de Bioté naturelle qui en parle très bien !

La sécurité

Le matériel

  • Vous allez manipuler de la soude caustique donc un composé très irritant. Si vous veniez à avoir des projections de soude sur votre peau, cela pourrait être dramatique et vous brûler plusieurs couches de la peau.
  • Il faut absolument prêter la plus grande attention et prudence tout au long de la fabrication de votre savon.
  • Dans un premier temps, veillez à savonner dans une pièce bien aérée avec les fenêtres ouvertes (voire dehors si c’est possible).
  • N’enlevez vos protections sous aucun prétexte.
  • Versez la soude dans les huiles et jamais l’inverse pour éviter les projections !!
  • Se lancer dans la saponification à froid lorsque l’on est certain que l’on ne sera pas dérangé tout au long du processus. Eloignez enfants et animaux de compagnie.
  • Avoir un point d’eau à porter de main.
  • Ne pas utiliser de contenant ou ustensile en aluminium car ce dernier peut réagir violemment avec la soude.
  • A la fin du processus, gardez vos gants pour faire votre vaisselle au savon et à l’eau bien chaude. Enfin, vaporisez du vinaigre blanc sur tout ce qui a été en contact avec la soude. 
  • Une balance de cosmétique ou alimentaire, précise au gramme près.
  • Un mixeur plongeant électrique que vous dédirez à la cosmétique s’il est en plastique.
  • Un thermomètre de cuisine.
  • Un grand contenant en inox ou en verre.
  • Plusieurs contenants (idéalement des bêchers).
  • Une spatule en silicone type maryse que vous dédirez à la cosmétique.
  • Des gants en latex (gant de vaisselle haut et épais). Pas de gants fins jetables.
  • Masque de protection.
  • Des lunettes de protection.
  • Une blouse ou un tablier.
  • Un moule à savonner ou plusieurs moules individuels en silicone. Vous n’avez pas de moule ? Coupez une brique de lait ou de jus dans sa hauteur. 
  • Un couteau ou fil à découper.
  • L’ensemble de vos ingrédients en quantité suffisante pour la recette.

La recette

750g d’huile d’olives

200g d’huile de noix de coco

50g d’huile de ricin

465g de lessive de soude 

30g poudre  ayurvédique de Rose de Damas

4g d’huile essentielle de Petit grain 

Les vertus de ces ingrédients

Huile d’olives : Assouplissante et anti-âge.

Huile de noix de coco : Protectrice, nourrissante, très bon pouvoir moussant quand elle est utilisée en saponification à froid. 

Huile de ricin (« castor oil » en anglais – aucun castor n’a été maltraité pour cette recette) : Apporte de l’onctuosité et de la douceur dans cette recette. 

Poudre ayurvédique de Rose de Damas : Revitalisante et tonifiant cutanée, très apprécié des peaux sensibles et inconfortables (qui tiraillent) . Anti-âge

Huile essentielle de Petit grain : Tonifiante, vitalisante, anti-âge

La pratique - Etape par étape

Etape 1 – Lavez-vous les mains, désinfectez votre plan de travail, contenants et ustensiles avec de l’alcool 70°. Pesez tous vos ingrédients et préparez les dans des contenants individuels. Ajoutez l’huile essentielle à la poudre. 

Etape 2 – Dans votre bêcher avec bec verseur, pesez votre eau et ajoutez-y la soude en billes. (Soude dans l’eau et non le contraire. Attention aux émanations.) Laissez la solution refroidir jusqu’à 40c.

Dans le cas, où vous choisissez de travailler avec la lessive de soude, pesez la solution et laissez-la de côté dans un bêcher.

Etape 3 – Faites chauffer au bain-marie à feu doux, vos beurres ou huiles végétales solides à température ambiante (comme l’huile de noix de coco, beurre de karité). Il ne faut pas les faire chauffer au micro-ondes ou à feu vif, afin de conserver les propriétés des beurres/huiles.

Etape 4 – Versez vos huiles liquides (olive, ricin) sur vos beurres et huiles solides fondues (coco). 

Etape 5 – Lorsque vos deux bols sont à la même température (entre 45 et 48°), versez la lessive de soude dans le mélange de corps gras. JAMAIS L’INVERSE ! 

Etape 6 – Mélangez avec votre mixeur plongeur en alternant moteur éteint et allumé. 

Etape 7 – Ajoutez vos poudres/huiles essentielles au moment ou vous observer la trace sur le mixeur. Si vous voulez faire un savon surgras, c’est à cette étape qui faut ajouter votre huile de surgraissage. Remixez encore un peu avant de mouler.

Etape 8 – Moulez votre savon en s’assurant qu’il n’y ai pas de bulles d’air. (tapez le moule sur le plan de travail pour que les éventuelles bulles remontent à la surface.)

 

 

Voici en accéléré le processus de mélange et de prise du savon. J’avais au préalable pesé et préparé tous les ingrédients. 

La saponification à froid, une affaire de patience !

Le temps de réaction est lente. Autrement dit, il y a un temps de cure, et un temps de séchage à respecter. 

Il y a dans un premier temps une réaction exothermique, c’est à dire que votre savon va être chaud et c’est tout a fait normal. Vous pouvez enrouler le moule dans un torchon pour garder la chaleur. 

Au bout de 72 heures, vous pourrez retirer le torchon de votre moule et le placer 3 heures au congélateur. 

Après ces 3 heures, démoulez votre savon. 

Au bout d’une semaine, vous pouvez découper votre pain en savons individuels et apposer votre tampon.

Laissez sécher vos savons individuels 3 mois, à température ambiante, dans un endroit sec et à l’air libre. Retournez de temps en temps votre savon (avec vos gants car la soude n’est pas encore totalement consommée) sur ses autres faces afin qu’il sèche uniformément. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench