LE BLOG,  VOYAGES

La Patagonie Argentine, l’apothéose

 L’Argentine, notre dernière étape du voyage. Nous avons 1 mois et 10 jours pour sillonner ce magnifique et immense pays qui me fait de l’oeil depuis très jeune. Ce pays aura été l’apothéose de nos 7 mois de voyage !

Passionnée par la langue espagnole, dés le collège, j’ai lu “Tierra del Fuego” de Luis Sepulveda et je me suis fait une image du pays en tête qui ne m’a jamais plus quitté.  Alors, 15 ans après, quand je foule les premières terres de l’Argentine, je suis excitée comme une puce.

Après une semaine à découvrir la région de Salta, puis les spectaculaires chutes d’Iguazu (côté Brésilien puis Argentin), nous voici enfin à Buenos Aires dans le but de descendre en Patagonie. Il faut le dire, les transports en Argentine, ce n’est pas si simple : le pays étant très étendu, il faut malheureusement souvent faire des choix ou prendre plusieurs vols internes pour se rendre d’un point à un autre ou sinon avoir énormément de temps et descendre à son rythme en stop.

Etant des backpackers sur la fin de leur voyage, avec un temps limité, et l’aérien n’était pas vraiment bon marché, nous avons opté pour plusieurs trajets de 25 heures saccadés d’arrêts. Après un énième “25 heures de bus”, comme j’aime les appeler, nous voilà arrivés à Puerto Madryn, dans la région Chubut.

__________________________

Puerto Madryn 

___________________________

Résultat de recherche d'images pour

La péninsule Valdès, connue pour sa faune incroyable, accueille les baleines franches australes de juin à décembre (pic de densité en août et septembre). Elles viennent dans les eaux clémentes de la péninsule pour fuir les eaux glaciales de l’Antarctique et donner naissance à leurs bébés. Au nord de la péninsule, à Punta Norte, vous pourrez même voir (si vous êtes très chanceux) une chasse rare chez l’orque, qui se rapproche de la plage pour attraper des phoques.

Pour être tout à fait libres, nous décidons de louer une voiture. Attention, la Patagonie étant prise d’assaut pendant ces mois, il est souvent difficile de trouver des voitures de location (plus de demandes que d’offres). Je vous recommande donc de vous organiser en amont si vous ne voulez pas avoir plusieurs jours d’attentes.

Autre petit détail mais, qui a son importance : La Patagonie coûte cher, voir très cher. Surtout, si vous venez des pays du nord comme nous l’avons fait. Du coup, nous décidons de dormir deux nuits dans la voiture de location que nous avons pris pour 3 jours, afin de ne pas revenir tous les soirs à Puerto Madryn et aussi pour économiser les nuits d’auberges qui chiffrent très vite. Je suis contente, ça nous rappellera des sensations de notre road trip en Australie.

Au programme :

Dormir avec les lions de mer

Nous nous sommes rendus en voiture jusqu’à la plage “Isla Escondida” afin d’y passer la nuit. Une fois garés, nous sommes allés à la rencontre des animaux, tout en gardant nos distances pour ne pas les déranger.

Nous étions seuls au monde avec eux.

Je n’ai pas les mots pour décrire la sensation de dormir à quelques mètres de phoques et lions de mer, nous nous sommes cru dans un reportage animalier et pouvoir observer cette nature incroyable reste pour moi un de mes plus beaux souvenirs du voyage.

Rencontrer les Toninas

Nous avions entendu dire qu’il existe une race de dauphins endémiques à la Patagonie : Les dauphins de Commerson, appelez Toninas.

Il faudra vous rendre à Rawson à 80 km au sud de Puerto Madryn. Il existe deux entreprises qui organisent des excursions : Toninas adventure et Dolfin watching.

20181116_143044
Avant de partir en excursion, nous avons mangé des pâtes aux fruits de mer au restaurant en face, Mustala Restaurante.

L’excursion dure 1h30 et coûte 30€ (1 400 AR) par personne.

Le bateau créer des vagues pour que les dauphins pointent le bout de leur nez. Les dauphins arrivent assez rapidement, car ils aiment jouer et sauter dans les vagues. Ce qui est le plus impressionnant, c’est leur couleur noir et blanc très prononcée.

 

Observer les manchots de Magellan

 

“Cédez le passage !”

Situé à 175 kilomètres au sud de Puerto Madryn, Punta tombo est l’observatoire des pingouins Manchots de Magellan par excellence. Comptez 400 pesos (2018) pour l’entrée dans la réserve.

Il a été observé que depuis 1947, les manchots de magellan quittent les côtes brésiliennes pour revenir nidifier à Punta Tombo :

Août : les mâles arrivent pour préparer et nettoyer le nid creusé. Souvent le même que l’année passée.

Septembre : les femelles rejoignent leurs amoureux et pondent jusqu’à deux oeufs. Il faut savoir que ces oiseaux sont fidèles et monogame. Ce n’est ailleurs pas rare de les voir se bécoter !

Octobre : les parents Manchots vont couver les oeufs à tour de rôle.

Novembre : les œufs éclosent et papa et maman manchot vont se relayer pour les nourrir et continuer de les couver. Lors de notre visite, nous avons eu de la chance, car nous avons pu entrevoir quelques bébés bien blottis sous le ventre de leur papa/maman. Les oeufs avaient éclos deux jours auparavant.

Nous avons aussi été témoins d’une scène plutôt triste où deux bébés étaient morts sous les pâtes de leurs parents, qui ont du tarder à les nourrir (explication d’une gardienne du parc). Les parents piétinaient les deux minuscules corps afin d’essayer de les réanimer 🙁

Janvier : Apprentissage des bébés à se nourrir seuls.

Février : Les bébés maintenant assez grands et quittent le nid familial.

Avril : Départ de toute la famille vers le Brésil.

La réserve est très bien organisée pour que les visiteurs ne dérangent pas ces drôles d’oiseaux, qui ne semblent néanmoins apporter aucune attention à l’humain !

Ne soyez pas étonnés des hurlements de certains manchots : ce sont des mâles qui appellent leurs femelles à rentrer à la casba, ou cela peut aussi être un signe aux autres mâles alentours que ce nid est leurs propriétés privées !

Admirer le coucher de soleil & les baleines 

Pour notre dernière nuit avec la voiture, nous avons décidé de nous rendre au belvédère El Doradillo (point de vue qui donne un beau panorama du Golfo Nuevo). Nous avons eu le droit à un beau ciel rouge, un coucou d’un petit renard mais surtout d’une maman baleine et de son bébé au début du crépuscule. Encore une soirée magique …

A Puerto Madryn, vous pourrez aussi nager avec les lions de mer (tour organisé), visiter la Péninsule Valdez (seuls avec véhicule ou avec un tour organisé), partir en mer pour vous approcher des baleines (tour organisé).

Enfin, un petit récapitulatif des périodes d’observation des animaux dans la région du Chubut :

– Baleines : Juin à Décembre mais Juillet, Août, Septembre sont les mois plus recommandés.
– Lions de mer : Toute l’année. Reproduction de Décembre à Avril.Orques : Toute l’année mais plus grande probabilité en Avril dans la péninsule Valdés.
– Toninas : Juillet à Mars.
– Lions de mer : Toute l’année. Reproduction de Décembre à Avril.
– Manchots : de Septembre à Mars.
– Guanacos : Toute l’année.
– Renards : Toute l’année. Reproduction de Novembre à Mars.

__________________________

El Chalten 

___________________________

El Chalten, est le paradis des randonneurs.

En effet, vous aurez un accès “facile” aux plus beaux sommets du continent au départ de ce petit village plein de charme.

 

Le village d’El Chalten, regorge de pub et petits restaurants mais, surtout de boutique de location et d’équipement de camping. Si vous n’êtes pas déjà équipés, vous n’aurez aucune difficulté à louer tente, matelas, bâtons de marche, etc.

Il n’est pas nécessaire d’emporter des litres d’eau, une gourde suffira car vous avez des rivières, ruisseaux partout, où l’eau y est très pure.

Il faut savoir que toutes les marches du Parc National Los Glaciares, sont faisables à la journée (au départ de El Chalten). Nous avons choisi de le faire en 2 jours en passant une nuit au camping Poincenot (celui au pied du Fitzroy).

Notre itinéraire de trek dans le parc :

Jour 1 :

Départ d’El Chalten à 10h avec notre matériel et nourriture pour la nuit et 2 journées.

Chemin orange – Nous sommes passés devant la laguna Capri, pic-nique devant un panorama du Fitzroy puis installation de la tente pour passer la nuit sur la place.

Débarrassés de nos sacs et équipements, nous entamons la montée d’une heure vers la Laguna de los très (Ne pas manquer le petit lagon bleu vif (bien caché) à gauche du mont Fitzroy – La Laguna Sucia).

Laguna Sucia

Puis retour au camping Poincenot pour y passer la nuit.

Jour 2 :

Réveil à 4h30 du matin pour Donovan qui souhaite faire des photos du levé du soleil.

Départ du camping à 9h vers le glacier Piedras Blancas. Ce chemin n’est pas indiqué mais, il vous suffira de suivre la rivière pendant 45 min avant de tomber sur un panneau vous indiquant “accès interdit”. En toute prudence, vous pourrez vous approcher du glacier à travers d’énormes roches.

Chemin vert clair + vert foncé : Retour au camping où nous empaquetons notre équipement pour partir vers la laguna Torre (passage devant la lagune Madré et Hija).

Enfin retour vers le village El Chalten.

Dans la région d’El Chalten, il n’y a pas que le Fitzroy à voir. Le village est le point de départ idéal pour des treks de plusieurs jours.

Ayant beaucoup entendu parler du trek Vuelta Huemul (4 j) et vu que le temps était favorable, nous décidons d’enchaîner avec 3 jours pour faire le début du trek jusqu’au Paso del Viento.

Comme son nom l’indique, le vent peut être très violent et il est donc primordial que le temps soit parfait pour se lancer dans ce trek. Vous pouvez d’ailleurs, vérifier les prévisions sur le site Windguru qui vous indiquera les prévisions météo et surtout la force du vent.

La Vuelta Huemul requiert de passer plusieurs rivières en tyrolienne. Nous avons pris la décision de ne pas louer de baudrier et cordes car, nous souhaitions faire que le début du trek soit 1 rivière à passer. Je recommande aussi des bâtons de marche car, l’effort est assez soutenu.

Notre itinéraire du trek Vuelta Huemul (je vous invite à vous référer à la carte au-dessus) est le suivant :

Jour 1 :

Départ à 11h d’El Chalten, passage à travers la pampa devant une jolie vue sur le glacier Viedma puis descente dans une vallée où l’on voit la Laguna Toro et le glacier que nous escaladerons le lendemain.

Comptez 7heures de marche.

Nuit au camping Laguna Toro.

Jour 2 :

Départ à 8h du campement.

Traversée à pied de la fameuse rivière. L’eau m’a pétrifiée, elle venait directement du glacier Viedma en amont. Marche sur le glacier et montée jusqu’au Paso del Viento.

Découverte d’un champ de glaciers à perte de vue. J’ai le souffle coupé et les larmes aux yeux. Ce paysage est exactement l’image que j’ai du paradis.

Déjeuner face au Southern Patagonian Ice Field qui est un ensemble de 49 glaciers situé entre l’Argentine et le Chili.

Comptez 8h de marche entre la montée et la re-descente par le même chemin.

Attention, le glacier ayant fondu dans la journée, l’eau de la rivière était montée énormément, et j’ai bien failli me faire emporter par le courant. Si c’était à refaire, je louerais le baudrier pour m’éviter cette angoisse.

Jour 3 :

Départ à 5h30 pour rentrer rapidement au village pour profiter de l’après-midi.

Le trajet est identique au  jour 1 en sens inverse jusqu’au village El Chalten.

Au retour, vous pouvez envisager un petit détours vers Loma del Pliegue Tumbado car le sentier de retour au village, y mène aussi.

 __________________________

El Calafate 

___________________________

El Calafate est un village touristique remplis de bars et boutiques touristiques pour voir le Perito Moreno.

Nous logions à l’Auberge Cambalache Bed & Beer et avons réservé notre excursion Big Ice par leurs biais. L’entreprise organisatrice de l’excursion s’appelle Hielo y Aventura .

Comptez 200€ par personne pour cette excursion, équipement compris, qui comprend 1h sur les passerelles panoramiques, 3h30 de marche sur le glacier et une petite surprise à la fin de la journée. Parmi ces 200€, il y a l’entrée dans le parc qui coûte 20€ par personne en haute saison (qui correspond à l’été là-bas soit à partir du 1er décembre).

Niveau difficulté du trek, j’ai lu que le niveau était élevé mais, je n’ai pas trouvé ça difficile du tout !

Pour conclure, la Patagonie a été spectaculaire, grandiose, forte en émotions et mignonne avec les animaux. Elle est surtout un rêve que je suis heureuse d’avoir réalisé !

Avant de partir en excursion, nous avons mangé des pâtes aux fruits de mer au restaurant en face, Mustala Restaurante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *