LE BLOG,  VOYAGES

35 faits loufoques observés en Amérique Latine

Colombie

  • Il faut aimer la musique Reggaeton qui passe à fond partout. Dans les auberges, bus, terminaux : absolument partout pendant des heures.
  • En Colombie, on prend son chocolat chaud avec du fromage au petit-déjeuner.
  • En Colombie, ils ont un des meilleurs cafés du monde, mais les Colombiens ne sont pas des grands adeptes.

 


Pérou

  • Au Pérou, tous les plats sont à base de poulet. Vous verrez des “polleria” à chaque coin de rue.
  • Le Pérou, est le seul pays au monde où le Coca-Cola n’est pas la première boisson vendue. Pour cause, ils sont dingues de l’Inca Cola, une boisson chimique jaune fluo au gout de Chewing-gum.
  • Lors des élections, les habitants écrivent le nom de leur candidat favori sur leur maison. Une fois le maire élu, ce dernier est chargé de faire repeindre toutes les maisons de son village.

  • Ils mâchent des feuilles de coca, à longueur de journée. Cette feuille, coupe la faim et aide à lutter contre le mal d’altitude.


Equateur

  • En Equateur, les gouts de glace font parfois peur. Vous préférez Ananas/fromage ou Bière?


Bolivie

  • Il est parfois tabou de parler de politique et d’évoquer le président actuel Evo Morales qui divise encore beaucoup dans le pays.
  • Les Boliviens font des dons à la Pachamama (Terre Mère). Si vous allez à La Paz et que vous prévoyez un passage au Marché des Sorcières (Mercado de las brujas) ne soyez pas étonné(e)s de voir des foetus ou bébés lamas morts (séchés) accrochés à chaque stand. Mais … POURQUOI ??? me direz-vous. Les Boliviens font ça en offrande à la Pachamama avant de construire un bâtiment ou une maison. Ils les enterrent sous le chantier. Également, il est courant que lorsqu’ils boivent une boisson, ils versent une gorgée sur le sol. Je pense que la Pachamama se passerait bien de l’Inca-Cola chimique que tous les Péruviens et Boliviens lui donnent.

 


Argentine

  • Si vous avez une carte bancaire N26, sachez qu’en Argentine, vous serez prélevés deux fois puis remboursés. Il faut donc prévoir d’avoir suffisamment d’argent sur son compte lors d’une grosse dépense (billet d’avion, excursion coûteuse par exemple.)
  • Les sons “LL” et “Y” des Argentins se disent “CH”.
  • Les Argentins boivent du maté à longueur de journée. C’est une habitude sociale, et ne soyez pas choqués que l’on vous propose de partager la même tasse (appelé maté – la paille s’appelle bombilla) et la même paille. C’est que l’on vous apprécie !
  • En Argentine, on vous demandera un pourboire à chaque trajet pour la personne qui met votre sac à dos dans la soute.

Et en général

  • L’Amérique Latine c’est un peu l’enfer des végétariens : dans certains villages reculés, ils ne savent pas ce que veut dire le mot “végétarien”. Ils ne considèrent pas le poulet comme de la viande. Ni les hot-dogs d’ailleurs. Il vous faudra leur expliquer avec diplomatie et calme. Cela m’ai arrivé que les restaurants me mentent et que je me retrouve avec des petits os dans l’assiette.
  • Il n’y a absolument aucune conscience écologique : on vous prendra pour un fou en vous voyant nettoyer la plage, tout le monde jète ses détritus par la fenêtre. Certaines villes sont des décharges à ciel ouvert.
  • Les piétons ne sont JAMAIS prioritaires face à une voiture.
  • L’avocat est dans certains pays vraiment énorme. Il est appelé palta, avocado ou aguacate selon les pays et régions.

  • On ne jette pas le PQ dans les toilettes, mais dans la poubelle.
  • Pour avoir de l’eau chaude dans les auberges de jeunesse, comme il s’agit à 90% de douches électriques, il faut à peine ouvrir la pression. Mise à part en Argentine.
  • On peut manger un repas complet pour moins de 2€ dans les marchés (0,80€  au marché de La Paz).
Ici le marché San Pedro de Cuzco, Pérou
  • Très peu de locaux fument. A vrai dire, je n’en ai pas vu un.
  • Vous pouvez faire du change de monnaie dans la rue, il suffit d’aller vers les gens qui crient “cambio”.
  • Dans les terminaux de bus, les différentes entreprises vous alpaguerons en criant. Vous pouvez faire marcher la concurrence et négocier le prix de votre billet de bus.
  • Négocier le tarif avant de monter dans un taxi – il n’y a pas de taximètre.
  • Leurs métros correspondent souvent à des simples bus qui ont une voie privatisée.
  • Il n’y a pas de PQ dans les toilettes de bus, publiques, auberges etc. tout le monde à du papier toilette dans son sac à main.
  • La confiture de lait s’appelle Manjar, Arequipa ou Dulce de lèche selon les pays et régions. Mais notre favoris reste le Dulce de leche Argentin.

  • Les Alfajores sont des petites pâtisseries que l’on retrouve partout. Elles sont complètement différentes selon la personne/commerce qui les a fait.
  • Les places de bus sont numérotées et gare à vous si ne vous respectez pas votre numéro.
  • Les bus sont parfois plus remplis par les vendeurs ambulants que par les passagers.
  • Les pharmacies vendent essentiellement des produits de beauté et il y a peu de choix de médicaments. Si vous leur demandé conseil, ils vous recommanderont principalement des conneries et produits bien chimiques.
  • Cherchez les sigles SS et HH pour trouver les toilettes publiques dans les terminaux de bus.
  • Il faut payer pour accéder aux toilettes publiques dans les gares et aéroports (on vous donnera du papier toilette contre une pièce).
  • Les vendeurs d’artisanat sur les plages du continent, sont souvent des jeunes argentins qui se servent de cet argent pour voyager.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *